Centre de Documentation sur les Migrations Humaines Dudelange

Thèmes

Histoire de la Migration, Histoire de chacun d’entre nous

Heures d'ouverture

  1. Lu Fermé
  2. Ma Fermé
  3. Me Fermé
  4. Je 15.00 - 18.00
  5. Ve 15.00 - 18.00
  6. Sa 15.00 - 18.00
  7. Di 15.00 - 18.00

Adresse

Gare-Usines, 3481 Dudelange, Luxembourg

Contactez-nous

Centre de Documentation sur les Migrations Humaines

Gare-Usines

L-3481 Dudelange

(+352) 51 69 85 1

www.cdmh.lu

 

 

Services

  1. Accès handicapés
  2. Visite guidée
  3. Cafétéria
  4. Boutique
cdmh-logo-image
CDMH  Centre de documentation sur les migrations humaines Copyright Pulsa Pictures - ORT SUD (29)
CDMH  Centre de documentation sur les migrations humaines Copyright Pulsa Pictures - ORT SUD (21)
CDMH  Centre de documentation sur les migrations humaines Copyright Pulsa Pictures - ORT SUD (3)

 

 

 

 

 

 

Installé depuis 1996 à la Gare-Usines qui dessert le quartier « Italie » à Dudelange, le Centre de Documentation sur les Migrations humaines (CDMH) est géré par une association sans but lucratif. Il a pour objet l'étude des migrations au Luxembourg et dans la Grande-Région, en cernant le passé dans le présent. Ancré dans la société luxembourgeoise et sa diversité, il poursuit résolument ces objectifs en agissant comme une interface entre les institutions patrimoniales (archives, bibliothèques, musées), le monde associatif, la recherche et le public généraliste.

 

Les activités du CDMH sont financées par des conventions pluriannuelles avec le Ministère de la Culture et la Ville de Dudelange.

 

Le CDMH collecte des archives, gère une bibliothèque spécialisée, initie et accompagne des recherches, participe à la dissémination du savoir académique à travers tous les moyens appropriés (conférences, journées d'études, séminaires, ateliers, publications, expositions). Les traditionnels « rendez-vous du dimanche » servent notamment régulièrement de cadre à la présentation et à la discussion de travaux scientifiques, littéraires et artistiques autour du thème des migrations.

 

Le CDMH s’intéresse particulièrement au patrimoine lié aux migrations et le met en valeur en le présentant à travers des itinéraires spécifiques.

 

La mise en œuvre des activités du CDMH repose largement sur le bénévolat. Celui-ci est relayé au quotidien par la présence de deux employés assurant la coordination générale des activités, ainsi que le fonctionnement de la bibliothèque.

 

Le Centre de Documentation participe à des réseaux scientifiques et patrimoniaux (archives, musées, bibliothèques) régionaux et internationaux autour de la thématique des migrations et notamment l' « Institut für Migrations- und Regionalgeschichte (IRM) » et l' « Association of European Migration Institutions (AEMI) ».

 

 

Un lieu historique pour comprendre le présent

 

 

Le quartier ouvrier « Italien », « Italie » en luxembourgeois, naît à la fin du 19e siècle à côté de l'usine sidérurgique de Dudelange. C’est ici que, pour la première fois, les nombreux immigrés italiens ont foulé le sol luxembourgeois, venus gagner leur vie dans les mines et les usines. Le plus souvent saisonniers, ils arrivaient au printemps et repartaient dans leur famille en hiver. Lieu de regroupement privilégié des immigrés italiens, le quartier «Italie» héberge cependant des personnes issues de multiples nationalités.

 

A partir des années 1880, émigration et immigration sont devenues des facteurs majeurs de l’économie et de la société, mais aussi de l’identité culturelle du Luxembourg. Avant la mise en place de la sidérurgie, nombre de Luxembourgeois émigraient aux Amériques (Etats-Unis, Argentine, Brésil) ou partaient travailler chez leurs voisins français ou belges. L’avènement de l’industrie sidérurgique renversa la tendance. C’est vers le Grand-Duché que convergeaient désormais les ouvriers en provenance de pays voisins (l’Allemagne, la France, la Belgique) ou lointains, comme l’Italie.

 

Enclavé entre l’usine et les mines à flanc de coteau, le quartier «Italie»  est aujourd’hui un important lieu de mémoire des migrations vers le Grand-Duché. Ses constructions typiques en terrasses sont reliées par un réseau d’escaliers extérieurs et de passages intérieurs.

 

La Gare-Usines a été construite en 1897 avec la ligne de chemin de fer pour servir à l’approvisionnement en coke et en minerai de la nouvelle usine sidérurgique ainsi qu'à l'évacuation des produits d’usine. Aujourd'hui elle continue à être desservie régulièrement et donne accès au quartier «Italie» et sert de siège au CDMH.

 

Suite au démantèlement de l'usine, les habitants traditionnels du quartier «Italie» ont majoritairement quitté les lieux. Depuis les années 1970, ils ont été investis par des immigrés lusophones (Portugal, Cap-Vert), arrivés nombreux en vertu d'un accord de main-d'œuvre entre le Luxembourg et le Portugal. 

 

Aujourd'hui, la population du quartier s’inscrit dans la diversité en raison de la globalisation des flux migratoires.

 

 

Le quartier « Italie », un musée vivant

 

 

Le CDMH a pour objectif de faire connaître l'histoire des habitants du quartier « Italie» dans le cadre d'un « musée sans murs ».

 

Ce concept muséologique est le fruit d'une série d'ateliers interactifs mis en œuvre par une équipe internationale d'étudiants du département d'architecture et d'urbanistique de la Miami University (Oxford, Ohio) sous la direction du professeur John Reynolds (1995-2005). Leurs travaux ne prétendaient pas proposer des solutions architecturales immédiatement transposables, mais invitaient à une réflexion sur la mémoire des lieux qu'ils exploraient. L'idée-force retenue consiste à étendre l'espace muséal du Centre de Documentation au delà des murs de la Gare-Usines, et d'y inclure le quartier « Italie » dans l'esprit d'un musée vivant. C’est dans ce cadre que le CDMH organise régulièrement des sorties dans le quartier pour faire découvrir son architecture particulière et ses monuments. Le CDMH favorise également des partenariats avec les habitants des lieux, notamment à travers l'édition d'un journal de quartier.

 

 

HEURES D’OUVERTURE

 

Pendant les expositions :
Je – Di  : 15.00 - 18.00

En dehors de cet horaire l’ouverture se fait sur rendez-vous.

 

Consultation en bibliothèque sur rendez-vous :
Lu – Je : 9.00 - 16.30

 

 

Visites guidées

sur demande

 

 

A ne pas manquer –la reserve naturelle "Haard, Hesselbierg, Staebierg"

 

La reserve naturelle Haard couvre une superficie de 198 hectares, elle fait partie d'un parc naturel de 600 hectares. Quelques minutes de marche seulement depuis le Centre de Documentation sur les Migrations Humaines pour atteindre la reserve naturelle.

De magnifiques promenades sont offertes aux visiteurs, des vues à couper le soufle avec la possibilité de suivre un sentier didactique.

 

Brochure “Naturschutzgebiet / Réserve naturelle HAARD-HESSELSBIERG-STAEBIERG“ (FR, DE)

 

 

Comment s’y rendre ?

 

En voiture

autoroute A3 direction France, sortie N°3 Dudelange, suivre panneau de la Gare

Parking gratuit à disposition

 

En train

Train 60a, direction Volmerange-les-Mines, arrêt à "Dudelange Gare-Usines"

 

www.mobiliteit.lu